Hynaldoz actifs 100% naturels HYNALDOZ® Tout en un a été spécialement formulé et breveté pour vous permettre de créer votre « barrière respiratoire », en toutes circonstances et à toute heure, et plus particulièrement dans les endroits très fréquentés (métro, bus, gares, aéroports, lieux publics…).

Donnez nous votre avis

Page 1 2

L’huile essentielle de Camomille : une panacée contre la douleur

L’huile essentielle de Camomille romaine, ou Camomille noble, est obtenue par distillation (entrainement à la vapeur d’eau) des fleurs d’Anthemis nobilis L., plante de la famille des Astéracées.
Le mot Camomille provient du grec « chamaimelon » et signifie littéralement « pomme du sol » car pour les Grecs le parfum de la Camomille rappelait celui de la pomme.
Elle est originaire d'Europe centrale et est largement cultivée en Europe (Angleterre, Belgique, France, Italie). Depuis des siècles, elle fait partie de la panoplie des herboristes.
Son parfum herbeux et doux est rafraîchissant, fruité et très agréable.

Ses principaux composants sont l’angélate d’isobutyle, le chamazulène et le bisabolol oxide.
Elle est antalgique, anti-inflammatoire, relaxante musculaire, antiseptique, cicatrisante et sédative.
Elle est très recherchée en cas de maux de tête, de douleurs musculaires, de tensions, de problèmes respiratoires et pour le soin de la peau.

L’extrait de Capsicum : une sensation de chaleur pour soulager les douleurs

Capsicum frutescens L., de la famille des Solanacées, est plus connu sous le nom de piment. Probablement originaire de la Bolivie et des régions avoisinantes, le piment s'est rapidement répandu dans toute la zone qui couvre l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale et le Mexique. Christophe Colomb introduira le piment en Europe au retour de son premier voyage en Amérique. Les Espagnols, relayés par les Portugais, le répandront ensuite rapidement dans le monde. Tellement, que 50 ans après que les premiers fruits aient traversé l'Atlantique, on le cultivait sur toutes les côtes de l'Afrique, de l'Inde, de l'Asie tropicale, du sud-ouest de la Chine, ainsi qu'au Moyen-Orient, dans les Balkans, en Europe centrale et en Italie.
Il est renommé pour son goût piquant très caractéristique et est un ingrédient incontournable de nombreuses cuisines du monde.
L’extrait de Capsicum est riche en antioxydants tels que la lutéoline, la capsaïcine, la quercétine et la vitamine E.

La capsaïcine et ses dérivés sont responsables de la sensation de chaleur piquante du piment.
En usage externe, l’extrait de Capsicum est utile pour soulager les douleurs.

Une petite astuce : la consommation de piments forts peut entraîner une vive sensation de chaleur et de brûlure à la bouche, surtout chez les personnes non initiées. Le premier réflexe est souvent d’avaler une bonne gorgée d’eau fraîche, mais il s’avère que cette mesure est peu efficace. En effet, la capsaïcine, composé responsable de la saveur piquante du piment, n’est pas soluble dans l’eau, mais dans les matières grasses. Il est donc plus judicieux d’avaler une gorgée de lait, un morceau de fromage ou tout autre aliment qui contient de l’huile ou des matières grasses.

La Vitamine E naturelle : un puissant antioxydant

La Vitamine E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. Ceux-ci sont produits lors de processus métaboliques normaux ou sous l'effet de facteurs environnementaux. La vitamine E ralentit ainsi le vieillissement cutané en protégeant les membranes cellulaires.
Elle a aussi des propriétés anti-inflammatoires. En piégeant les radicaux libres, la Vitamine E inhibe le mécanisme qui aboutit à la formation de prostaglandines, médiateurs physiologiques de l'inflammation. Elle diminue ainsi les érythèmes, les oedèmes, et a une action sur les coups de soleil.
Elle améliore la micro-circulation cutanée, facilitant l'apport de nutriments et l'évacuation des déchets.
Elle atténue l'effet négatif de la pollution sur nos poumons.
La Vitamine E est fréquemment utilisée par voie externe pour favoriser la guérison des blessures mineures et des brûlures.
La Vitamine E fait office de premier barrage protecteur contre le rayonnement solaire nocif, car elle est stockée dans la paroi cellulaire et peut donc arrêter les rayons UV avant que la cellule ne fasse jouer ses propres mécanismes de protection.
La Vitamine E est hydratante : en renforçant le film hydro-lipidique de surface et les membranes cellulaires, elle améliore la fonction barrière de la peau. Ses propriétés antirides sont une conséquence de ses propriétés hydratantes. En augmentant la capacité de rétention d'eau de la peau, la Vitamine E améliore son aspect de surface et diminue l'amplitude des rides ; la peau devient plus souple et plus douce.

L’huile essentielle de Menthe crépue : fraîcheur et parfum subtil

Un peu d’histoire

Selon la mythologie grecque, l’origine du mot Menthe vient du fait que Pluton fit la cour à la nymphe Menthè et la transforma en plante pour la protéger de sa femme jalouse.
Originaire d'Europe, la Menthe s’est diffusée sur tout le globe jusqu'en Amérique du nord, en Australie et au Japon. La menthe était déjà connue par les hébreux qui en faisaient un breuvage sacré.
Cultivée depuis l'Antiquité pour ses propriétés médicinales, on l'a retrouvée dans un tombeau égyptien datant de l'an 1000 avant JC.

Une plante connue de tous

Il existe de très nombreuses variétés de Menthes dont la verte et la poivrée sont les plus connues.
La Menthe crêpue (Mentha spicata L. var. viridis) est une plante vivace de la famille des Lamiacées, poussant aisément dans les lieux humides, ensoleillés à semi ombragés.
Elle est riche en carvone, L-limonène et pinène.
Comme toutes les menthes, elle est tonique, fortifiante et digestive.
En usage externe, l’huile essentielle de Menthe crêpue a des propriétés aromatiques qui en font un ingrédient de choix dans toute formulation nécessitant un parfum naturel, léger et raffiné.
De plus, elle procure une agréable sensation de fraîcheur, très utile en cas de gêne respiratoire ou de douleurs de type mal de tête ou tensions.

L’huile de l’Olivier (Olea europaea L.) : d’innombrables vertus et une action « couvrante » remarquable

L’Olivier (Olea europaea L.) est l’arbre séculaire et traditionnel de toutes les civilisations de la Méditerranée où il est largement cultivé et est devenu le symbole de la paix.
L’Olivier doit son exceptionnelle résistance aux maladies à ses actifs qui le protège contre les insectes et les prédateurs bactériens.

Des chercheurs américains ont décrit l’activité anti-inflammatoire de l’huile d’Olive qui contiendrait un composé chimique (l’oléocanthal) mimant l’action du principal anti-inflammatoire non stéroïdien (inhibition des enzymes cyclo-oxygénases - Cox 1 et Cox 2 -, impliquées dans la synthèse des prostaglandines, des médiateurs de l’inflammation participant à l’apparition et à l’entretien de la douleur). Il s’agirait d’une action au long cours, au vu du faible dosage de cette substance dans l’huile d’Olive. D’après ces chercheurs, certains des mérites généralement attribués au régime méditerranéen (riche en huile d’Olive) pourraient être liés à l’activité anti-inflammatoire de l’oléocanthal.
L’huile d’Olive contient environ 99% de lipides (dont seulement 8 à 25% d’acides gras saturés peu intéressants, 55 à 80% d’acides gras mono-insaturés et 5 à 21% d’acides gras poly-insaturés très favorables), de la vitamine E, des traces de vitamine A, et divers composés antioxydants fort utiles. Cette composition, variable en fonction de la qualité de l’huile, en fait un trésor de bienfaits pour l’homme.
En parralèle, l’huile d’Olive dispose d’un pouvoir « couvrant » tout à fait remarquable qui la rend utile pour protéger les actifs et pour maintenir leur présence au contact de leur zone d’action.

La Glycérine, l’huile d’Amande douce et l’huile de Tournesol :
des additifs naturels « couvrants » bien utiles pour se protéger des risques infectieux de son environnement

L’effet « couvrant » de la glycérine va permettre aux actifs de la formule d’être protégés et de rester au contact de la zone d’application.
L’huile d’Amande douce est extraite de l’Amandier (Prunus amygdalis dulcis), arbre de la famille des Rosacées, originaire d’Asie Centrale, désormais cultivé dans les pays méditerranéens ainsi qu’en Californie.
L'huile d'Amande douce constitue un support idéal de dilution des huiles essentielles grâce à sa texture légère et onctueuse et à ses propriétés pénétrantes, nourrissantes, émollientes et hydratantes. Elle assouplie et tonifie la peau et possède également des vertus anti-inflammatoires.

Le Tournesol (Helianthus annuus) tient son nom du grec helios = soleil et anthos = fleur. L’huile extraite de ses graines a un pouvoir filmogène (laisse un film hydratant et protecteur sur la peau) important, très utile pour protéger les actifs d’une formule, et maintenir leur présence au contact de la peau. De plus, cette huile est riche en anti-oxydants, notamment en Vitamine E.
Ces trois substances couvrantes vont former, avec l’huile d’Olive, un véritable « patch naturel » protecteur qui maintient les actifs de la formule au contact de la zone d’application.

Haut de page

Page 1 2